Petite pluie

Posté par tapachula le 26 juillet 2008

Voila ce qui arrive après une petite averse à Tapachula. Vivement les grosses pluies, on va sortir les gondoles!!

 

http://www.dailymotion.com/video/x68rnb

Publié dans Detente | Pas de Commentaire »

Union Juarez

Posté par tapachula le 16 mai 2008

img1855.jpg
Union Juarez est un village situé à une quarantaine de kilomètres u Nord-Est de Tapachula. La végétation et le cimat tranche avec tout ce que j’ai pu connaitre jusque la. Je vous laisse vous faire votre propre avis sur ce petit bout de jungle.
img1857.jpgimg1863.jpgimg1861.jpg

Après un tour dans « un autre village », la descente dans la jungle commence
img1871.jpgimg1883.jpgimg1888.jpg

Publié dans Detente | Pas de Commentaire »

L’image du Mexique

Posté par tapachula le 15 mai 2008

A chaque découverte, l’être humain croit avoir atteint la limite des connaissances visibles. Ce sentiment m’habitait quand j’ai débarquer à l’aéroport de Tapachula fin avril. J’avais lu beaucoup de choses sur le Mexique avant mon arrivé dans ce pays. Une image et une structure de la société mexicaine s’étaient créées en moi et je m’attendais à voir correspondre mon image mental et la réalité. Même si le cadre de ce tableau est resté inchangé, au fur et à mesure des jours l’image intérieur s’est craquelé pour ne plus ressembler à celle du début.

Le Mexique est un pays très sur de lui de ses conviction et de sa société. Il ne supporte pas la contestation aussi bien de la par de la Communauté Internationale que par sa propre population. Alors que légalement des règles existent et permet de voir respecter théoriquement ses droits par les autorités (l’Amparo ou les recours devant la Cour Inter-Américaine des Droits de l’Homme par exemple) le Mexique ne reconnaîtra jamais ses erreurs et ne réparera encore moins ses dommages.

Une personne accusée injustement d’homicide par un simple agent de l’Etat peut rester des années enfermée en prison. Après de nombreux recours le condamnant, il arrive enfin a voir son innocence reconnu par les juges, il se retrouve libéré du jour au lendemain sans aucune explication ou excuse reconnaissant la faute manifeste de l’agent. De plus aucun recours n’est prévu pour attaquer l’Etat et voir une partie de ses années de prison indemnisée.

Dans les facultés de Droit du pays, les universités qui enseignent les droits de l’homme se compte sur les doigt d’une seule main. Mais le plus surprenant est ce qu’aucune ne mentionne l’existence d’une Cour Inter-Américaine des Droits de l’Homme et encore moins les règles de procédure et de saisine. De plus très peu d’ouvrage sont publiés sur ce thème et aucune thèse n’a été publié sur ce sujet au Mexique. L’Etat ne censure bien sur aucun livre mais ne fait rien pour que les universitaires ou la population connaissent cette voie de recours qui pourrait le condamner et voir sa faute reconnue. Mais même dans ce cas, il ne complira pas ses obligations.

Ces exemples montrent bien que le Mexique veut être un pays grand, fort et je dirai même macho. C’est un pater a qui l’ont doit obéissance et qui n’a jamais tort, quoi qu’il arrive. Paradoxalement cette image rempli de stétostérone, est pour moi, révélatrice d’une crainte et d’une instabilité sous-jacente. Le Mexique se veut fort car il se sent faible. La corruption règne dans tous les jalons de la société.

On n’incite pas les gens à réfléchir par eux même. L’Etat a organisé la société de tel sorte à assister le plus possible sa population et à l’occuper en se désengagement complètement de ses responsabilités. Il ne s’occupe pas du ramassages des ordures, ce sont le plus pauvres qui s’en chargent.

Ce pays est le Mexique, est cache encore plein de mystères…

Publié dans Detente | Pas de Commentaire »

 

SALON DES VIGNERONS ET DES ... |
fidelite |
kass les nuts !!!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CDI Toulouse-Lautrec
| NEW DAY RELOOKING
| Piques et répliques - 2